Stop-sante.com

Le bon déodorant : comment le choisir ?

Rester frais toute la journée (et même plus longtemps), sentir bon et minimiser l’humidité sous les bras… Chacun a ses exigences pour son déodorant. Actuellement, la formule du déodorant a connu une telle performance et une telle complexité que l’on risque de s’y perdre. Nos conseils pour choisir efficacement son déodorant.

Un déodorant qui masque les mauvaises odeurs

Auparavant, c’était la seule vocation du déodorant. Masquer les odeurs à l’aide de parfums puissants. Ces parfums peuvent être bios ou de synthèse. Actuellement, le parfum sert juste à donner au déodorant son côté personnalisé et agréable. On retrouve diverses fragrances selon le goût et l’humeur de chacun. Le problème d’odeur est traité à la source par la répression du développement de bactéries.

 

Un déodorant qui réprime le développement de bactéries

Le déodorant doit contenir des actifs qui éliminent les bactéries responsables des odeurs désagréables. Ces actifs peuvent être de synthèse, comme l’alcool et le glyceryl caprylate. Mais aussi bios, comme les huiles essentielles de : menthe, arbre de thé, sauge, thym, romarin, etc. Actuellement, des actifs jouent à la fois le rôle d’antibactérien et d’absorbant. Ce sont notamment le zinc, le triethylcitrate et l’oxyde de magnésium.

 

 

Un déodorant qui empêche la formation d’auréoles

On n’évoque pas ici le déodorant aux sels d’aluminium, un vrai anti-transpirant, dans le sens où la sudation est réellement réprimée. On parle plutôt du déodorant qui contient des minéraux (oxyde de magnésium ou perlite) ou des actifs végétaux (amidon de maïs) qui épongent l’humidité et dégradent la transpiration.

 

Un déodorant qui n’irrite pas la peau

Pour les peaux sensibles, privilégiez le déodorant qui contient des composants hydratants et apaisants comme la glycérine, l’eau thermale et le bisabolol. Le déodorant contenant de l’alcool, de gaz propulseurs et d’huiles essentielles peut être source d’allergie et d’agression de la peau.

About admin