Stop-sante.com

La phytothérapie : intox ou non

La phytothérapie a aujourd’hui le vent en poupe. On assiste à la sortie de nouvelle boutique en ligne et à d’autres techniques de soin modernes tous les jours. Mais si certains sont convaincus de son efficacité, d’autres doutent encore. Alors intox ou info ? Le point.

Des remèdes naturels

Le propre de la phytothérapie est d’utiliser des plantes médicinales pour le traitement de différentes maladies. Il peut s’agir de petits maux quotidiens ou encore de problèmes graves comme l’ostéoporose, les soucis cardiaques et même le cancer. Les médecins soigneurs portent également le nom d’« herboriste ». Ils font un diagnostic ce votre état et propose différents traitements avec leur posologie.
Certaines plantes sont connues dans le monde entier, et ce, depuis de nombreuses années. Les « remèdes de grand-mère » sont pour la plupart inspirés des techniques de phytothérapie, si ce n’est le contraire. Les témoignages de la réelle efficacité de ces astuces sont nombreux.

Des traitements moins chers, mais aussi moins risqués

Cependant, la réussite de la phytothérapie réside surtout dans la réduction de la confiance des particuliers en le savoir-faire des médecins. Ces derniers, selon quelques patients, sont simplement contents d’écrire des ordonnances et de proposer des médicaments. Avec le traitement par les plantes, on ne s’expose pas à des effets secondaires ou à des risques d’accoutumances.
Sans compter que l’on peut se soigner avec quelques euros. Les plantes ne coutent généralement qu’entre 20 à 90 euros le paquet de quelques dizaines de grammes. Ce sera amplement suffisant pour une cure de plusieurs semaines.

Des inconvénients à ne pas négliger

Cependant, si vous optez pour la phytothérapie, sachez que vous devriez tout payer de votre poche. Et pour cause, cette technique de soin n’est pas encore reconnue par la majorité des assurances maladie et les caisses d’allocation sociale. Les demandes de remboursement ne seront donc pas possibles.
En outre, malgré qu’il s’agit de plante naturelle, il est quelques contre-indications que vous ferez mieux de savoir avant d’en consommer. Ce peut être en termes de posologie, de dosage ou de principes actifs, l’expérience des herboristes est de mise. L’automédication n’est pas conseillée.

Le chocolat : de nouvelles excuses pour en consommer
Pendant les fêtes, en fin de soirée ou même le matin avant de commencer sa journée : toutes les excuses sont bonnes pour manger du chocolat. Ses vertus réconfortantes et sa chaleur ne sont plus à prouver. Mais pour les « chocofages », voici d’autres excuses pour t’adonner à votre passion.

Il fait perdre du poids

Eh oui ! Contrairement aux idées reçues, le chocolat pourrait vous aider dans l’entretien de votre silhouette. Cependant, il faut respecter une certaine norme. Vous ne devez entre autres que manger 4 carrés maximum par jour.
Le chocolat contient 76 % à 90 % de cacao avec 4.5 g seulement de lipides et 55 à 60 calories environ. C’est bien loin des autres sucreries, qui elles, impactent plus sur votre prise de poids.
Pour information, c’est le genre de sucrerie que même les diabétiques peuvent se permettre. Mais il suffit de savoir faire la part des choses.

Un soutien en période d’examen

Depuis des années déjà, le chocolat fait partie des remèdes de grand-mère afin de réussir plus simplement ses examens. Non pas qu’il peut vous rendre intelligent par magie. Il aide selon certains à optimiser la concentration et optimise la performance du cerveau dans la rétention des informations. En d’autres termes, vous aurez moins de difficultés à vous rappeler les cours si vous vous faites aider de quelques carrés de chocolat. C’est bien plus savoureux et moins dangereux que les gélules en tout genre.

Source de bon cholestérol

Le chocolat est un ami de votre cœur. Il est source de bon cholestérol. D’ailleurs, il participe à une meilleure circulation du sang et une régulation de la tension artérielle. Sans compter que son gout savoureux et sa chaleur est un antistress unique en son genre.
Par ailleurs, il importe de souligner que le chocolat est riche en sels minéraux et en oligo-éléments ainsi qu’en vitamine B1 et B2. Pour votre bien-être intérieur et extérieur, c’est un allié à avoir dans son réfrigérateur.
Mais bien entendu, il ne faut pas non plus abuser des bonnes choses. Même s’il booste vos capacités physiques et intellectuelles, le chocolat reste une sucrerie, qui a de fortes doses, peut causer des lésions graves dans votre système immunitaire.

About Patrice