Stop-sante.com

Consulter les symptômes d’une infection urinaire

  • Patrice
  • 20 juin 2018

L’infection urinaire est causée soit par une bactérie, soit par une mycose ou un champignon. Il existe plusieurs types d’infections urinaires selon la partie touchée de l’appareil urinaire. Par ailleurs, cette maladie touche plus les femmes que les hommes.

Quels sont les différents types d’infections urinaires ?

Il existe trois types d’infections urinaires, dont la plus répandue est la cystite. Elle touche exclusivement ou presque les femmes et est causée par une bactérie. Celle-ci provient du système digestif et se situe au niveau de la vessie. Elle est généralement causée par la bactérie appelée E.Coli. Ensuite, il y a l’urétrite ou l’infection de l’urètre, une infection transmise sexuellement qui touche plus les hommes que les femmes. Elle est souvent engendrée par les ITS comme la gonorrhée et la chlamydia.
Enfin, la pyélonéphrite est une infection urinaire qui touche les reins. Elle est la plus grave de ces trois catégories d’infection urinaire. La plupart du temps, elle résulte d’une cystite non traitée et représente un danger particulier chez les femmes enceintes.

Quels sont les signes de l’infection urinaire ?

Les symptômes de l’infection urinaire se caractérisent le plus souvent par une envie trop fréquente d’uriner avec une sensation de pesanteur au niveau du bas-ventre. Puis, vous ressentez une brûlure lors de la miction. Celle-ci peut vite devenir douloureuse et difficile. La couleur de l’urine peut changer : une apparence trouble et foncée. Parfois, elle peut même dégager une odeur désagréable et contenir une trace de sang. Chez les enfants, l’infection urinaire peut causer une fièvre sans autres symptômes. Elle s’accompagne également d’un mal de ventre et d’un refus de boire. L’enfant peut, par ailleurs, manifester une gêne au moment d’uriner. Chez les personnes âgées, l’infection urinaire peut causer une incontinence ou des troubles du système digestif. Quand les reins sont atteints, les symptômes changent et se manifestent par une forte fièvre, des nausées, des frissons et une douleur insoutenable au bas du dos et au bas-ventre. Chez certaines personnes, l’infection reste asymptomatique. Il est alors recommandé d’effectuer un dépistage systématique chez les populations à risque.

About Patrice