Stop-sante.com

Focus sur l’infection urinaire

  • Patrice
  • 26 juillet 2018

L’infection urinaire, appelée également cystite est une inflammation de la vessie. Elle touche plus les femmes que les hommes. À quoi est-elle due ? Comment la reconnaître ? Peut-on l’éviter ? Et comment faire pour la traiter ? On vous dit tout sur l’infection urinaire.

De quoi s’agit-il ?

L’urine produite par les reins est recueillie par la vessie. Cela y est également stocké jusqu’à son évacuation. Il arrive que des bactéries se développent et se multiplient dans les urines. Celles-ci adhèrent aux parois de la vessie et provoquent une inflammation. Dans la plupart des cas, ces bactéries proviennent des intestins et remontent par l’urètre jusqu’à la vessie. Chez les femmes, l’anus et le méat urinaire sont proches. Ce qui facilite la montée des bactéries. Ceci explique d’ailleurs pourquoi cette infection touche beaucoup plus la gent féminine. Selon les chiffres, 3 femmes sur 10 en France sont atteintes d’une cystite au moins une fois dans leur vie.

 

Les différents types de cystite

Bien qu’elle soit assez gênante dans la vie quotidienne, la cystite est, en général, bénigne. Elle est dite récidivante ou chronique si elle survient quatre fois et plus chez une personne au cours de l’année. La cystite devient compliquée si elle risque d’évoluer vers des problèmes de santé plus grave, ou encore si elle touche une personne à risque comme une femme enceinte, une personne âgée de 65 ans et plus, ou encore quelqu’un qui était déjà victime d’une autre maladie grave comme une insuffisance rénale. Dans ces cas, l’infection urinaire peut se propager dans le sang ou encore toucher les reins. Enfin, il y a ce qu’on appelle cystite interstitielle. Elle est rare, mais douloureuse. Les femmes qui en sont touchées ressentent des douleurs au niveau de l’urètre et de la vessie.

 

Comment reconnaître la cystite et comment la traiter ?

La personne atteinte de cette infection a un besoin fréquent d’uriner avec l’émission d’une faible quantité d’urine. Elle peut également avoir une sensation de brûlure ou de picotements au niveau de la zone pelvienne. Les urines pourraient être sombres avec une forte odeur.
La cystite doit être traitée pour qu’elle ne dégénère pas en une autre infection encore plus grave. Le médecin prescrira un examen urinaire ou cytobactériologique pour confirmer l’infection. Le traitement est, en général, basé sur la prise d’antibiotiques. Pour en savoir plus sur le traitement d’une cystite, consultez des sites spécialisés, ou votre médecin. Le traitement doit être accompagné de mesures d’hygiène. Il faut en premier lieu boire beaucoup d’eau, entre 1,5 à 2 litres par jour. Une bonne hygiène intime s’impose également. En effet, un manque d’hygiène génital favorise la montée des bactéries localisées au niveau de l’anus vers la vessie. Mais, l’excès d’hygiène est aussi à éviter. N’utilisez pas de savon inadapté. Cela augmente également le risque de survenue de la cystite. Il faut aussi éviter de s’essuyer de l’arrière vers l’avant après les selles. Pour éviter la prolifération des bactéries, il est important d’uriner après les rapports sexuels. Enfin, évitez le port de vêtements en matière synthétiques et trop moulants.

About Patrice